Intérêt de l’utilisation de l’hypnose dans le suivi des pathologies chroniques

par | Mar 22, 2021 | Hypnose

Dans le cadre du suivi des maladies chroniques, l’hypnose est de plus en plus proposée comme traitement alternatif et complémentaire aux traitements médicaux traditionnels. Si elle ne permet pas pour autant la guérison proprement dite de la pathologie, elle peut toutefois contribuer à en atténuer certains symptômes et à améliorer le confort de vie des patients atteints. Diminution du stress, de l’anxiété, acceptation de la maladie et des traitements médicaux, amélioration du sommeil, gestion de la douleur sur le long terme… Voyons ensemble comment l’hypnose peut aider à mieux vivre au quotidien certaines de ces maladies chroniques.

Le diabète
D’après la FID (Fédération Internationale du Diabète), 1 personne sur 11 dans le monde souffrait du diabète en 2019. Cette maladie est caractérisée par une élévation anormale de la glycémie, provoquant à moyen et long terme des complications multiples (reins, vaisseaux sanguins, nerfs, yeux,…).
Une étude menée en Belgique en 2014 a démontré l’efficacité de l’hypnose dans la prise en charge de patients atteints de diabète de type 1. Ces patients souffraient d’un diabète déséquilibré malgré le traitement adapté. Après 7 séances d’hypnose, les patients montraient une diminution significative de l’hémoglobine glyquée, et rapportaient également une amélioration de leur qualité de vie d’un point de vue psychologique(1).
L’hypnose permettrait également de diminuer la crainte des hypoglycémies, de gérer les douleurs de type neurologiques et d’accepter la présence de la maladie et de ses nombreuses contraintes au quotidien (régime alimentaire, piqûres d’insuline, contrôle de la glycémie, etc.). Un autre aspect de la prise en charge du diabète par l’hypnose est celui du stress : les hormones de stress augmentent le risque d’un déséquilibre glycémique et il est dès lors intéressant de travailler la détente et l’apaisement psychique du patient.

L’eczéma
L’eczéma est une affection de la peau causant des démangeaisons et des rougeurs, souvent accompagnés de squames. Il s’agit d’une inflammation chronique qui s’observe chez l’adulte, mais également chez le nourrisson ou chez l’enfant. Bien que l’eczéma ne représente généralement pas un réel danger pour la santé, il se peut que ses symptômes soient très difficiles à vivre au quotidien. Les causes d’eczéma sont multiples : on parle d’eczéma atopique (souvent génétique ou familial) ou de contact (lorsque la peau entre en contact avec un produit irritant ou allergisant).
L’hypnose peut aider à diminuer le prurit (démangeaisons) et donc aussi le grattage, qui a lui-même tendance à aggraver la sensation de brûlure. Le stress étant un facteur aggravant de la pathologie, les séances vont également viser à le réduire. Les suggestions peuvent contribuer à modifier les sensations au niveau de la peau, à faciliter le sommeil et à stimuler la guérison des lésions cutanées. Les bienfaits de l’hypnose se ressentent durant la séance, mais également au quotidien, grâce à des exercices d’auto-hypnose à pratiquer tous les jours.

Polyarthrite Rhumatoïde
La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, ce qui signifie que le système immunitaire attaque l’organisme de la personne. La maladie se présente sous forme d’inflammation chronique des articulations, avec des poussées évoluant vers des déformations, voir la destruction des tissus atteints. Dans le cadre d’une telle pathologie, l’hypnose va viser à stimuler un fonctionnement normal du système immunitaire, à réduire le stress lié à la maladie et bien-sûr, à travailler sur les symptômes douloureux. Il ne s’agit pas seulement de donner des outils pour essayer de réduire la douleur, mais aussi d’entamer un travail d’acceptation de la douleur (travailler avec la douleur plutôt que contre la douleur). Certaines études mettent également en avant l’intérêt de la pratique de l’hypnose dans la mobilisation passive dans le cadre du suivi en kinésithérapie.

Conclusion :

Même si l’hypnose ne doit pas être aperçue comme un moyen de soigner ces maladies, elle est néanmoins un traitement complémentaire aux autres traitements déjà suivis par les patients. L’avantage d’intégrer l’hypnose au suivi médical est qu’elle est sans aucun risque pour la santé, qu’elle permet de tenir compte des symptômes physiques mais aussi du terrain psychologique et que le patient peut apprendre à l’utiliser afin de l’intégrer sur le long terme.  

  • (1) Source : Kinnaer S. ; Nihoul C. ; Utilité de l’hypnose clinique dans la prise en charge des patients diabétiques de type 1 : impact sur la qualité de vie et équilibre glycémique. UCL 2014.

Le Blog

Les fausses croyances autour de l’hypnothérapie

Les fausses croyances autour de l’hypnothérapie

L'hypnose fascine. D'autant plus que la plupart d'entre nous associe l'état hypnotique à certaines images venue du spectacle ou du cinéma. En cabinet pourtant, nous sommes loin du serpent du Livre de la Jungle qui hypnotise grâce aux spirales dans ses yeux. Clarifions...

Quiz vrai/faux spécial tabac

Quiz vrai/faux spécial tabac

Il a quelques semaines, je vous proposais un petit quiz vrai/faux spécial tabac sur les réseaux sociaux (#leylahypnocoach). Voici un petit récap des questions et des réponses: Pour arrêter de fumer, il suffit d’avoir la volonté Faux ! La volonté, c’est important pour...

L’autosuggestion et la performance sportive

L’autosuggestion et la performance sportive

La suggestion est une des principales techniques utilisées en hypnose. Elle désigne une phrase ou un ensemble de phrases que nous allons proposer à une personne afin de permettre à l’inconscient de l’envisager comme une vérité. L’autosuggestion est le fait de se faire...

Suis-je réceptif à l’hypnose?

Suis-je réceptif à l’hypnose?

Avez-vous déjà envisagé l'hypnose comme outil thérapeutique afin de vous aider à aller vers un mieux-être? Gestion de la douleur, hypnose périnatale, sevrage tabagique, perte de poids, etc. La liste des champs d'application de l'hypnose est très longue et non...

L’impact du stress sur notre mémoire

L’impact du stress sur notre mémoire

Je me souviens de ces périodes d'examens, quand j'étais étudiante et que mes camarades de classe et moi-même nous rongions nerveusement nos ongles avant de passer à l'oral. "J'ai peur d'oublier". "Je connais ma matière mais si le stress me faisait perdre les pédales...